Petite Biographie de "O" Senseï Morihei Ueshiba le fondateur. (O: Grand   -  Senseï: maître)

 

 

  • 1883 Naissance à Tanabe 

      Morihei Ueshiba naît le 14 décembre 1883 à Tanabe, une ville portuaire au sud d'Osaka. Fils d'un riche couple de notables de la ville, il est le 4ème enfant de la famille, et le premier fils. De faible constitution, souvent malade, ses parents l'encouragent très tôt à pratiquer la natation et le sumo pour se renforcer physiquement. Pendant sa jeunesse, il étudie le chinois et le bouddhisme, montrant très tôt un vif intérêt pour la religion en général.

      En 1901, il part à Tokyo où il ouvre une librairie papeterie. Il étudie le JuJutsu au Kitô-ryû, et le Ken-Jutsu au Shinkage-ryu. De nouveau malade, il retourne à Tanaka. Quelques temps plus tard, il épouse Itogawa Hatsu.

  • 1906-1910 Service militaire

        Au début du siècle, le Japon en plein essor et visant l’expansion de son territoire, était assez belliqueux et se préparait à un conflit militaire avec la Russie. En 1903,  Morihei Ueshiba devint soldat et fut incorporé dans le 37ème régiment de la quatrième division d’Osaka. Pendant les entraînements, il se révéla particulièrement doué pour les arts martiaux et plus particulièrement pour la pratique de la baïonnette (Jukken Jutsu), dont il devint finalement instructeur. Il s’initia également aux enseignements de l’école Yagyu. 
Lorsque la guerre russo-japonaise éclata, le Caporal Ueshiba fut envoyé au front, et en revint avec le grade de sergent pour son courage au combat. Il fut libéré de ses obligations militaires en 1905. Il quitte l’armée en 1906, et retourne à Tanabé.

  •  1910-1920 Vie agricole et Arts martiaux 

       Le gouvernement japonais propose des aides aux gens volontaires pour coloniser l'île sous-développée d'Hokkaïdo, au nord du Japon. Motivé par cette nouvelle aventure, Morihei Ueshiba organise en 1912 le départ de 54 familles. Le groupe s'installe au nord de l'île et fonde le village de Shirataki. La vie est dure, organisée autour des travaux agricoles et forestiers. Les hivers sont rudes, mais Morihei Ueshiba s'épanouit dans ces conditions difficiles et motive les colons. Il participe même pendant un temps à la vie politique locale en tant que conseiller territorial.
      En 1915, Morihei Ueshiba rencontre Sokaku Takeda, maître du Daito ryu jiu jitsu. Fasciné par l'efficacité des techniques de Takeda, il l'invite à venir s'installer à Shirataki, lui construit une maison et un dojo. Morihei Ueshiba doit faire face à de grandes dépenses pour entretenir Takeda, mais progresse rapidement et devient diplômé de Daito ryu en un an. Il accompagne alors plusieurs fois le maître pour enseigner son art dans toute l'île.
      Il est important de noter que la richesse technique du Daito Ryu allait devenir un pilier de la pratique d’Ueshiba Morihei, servant de base principale à la construction de son propre style, en s’appuyant sur la notion fondamentale de l’Aiki. Bien entendu, cette base fut complétée par les autres écoles qu’il fréquenta. 
      Le Daito ryu jiu jitsu comprend des techniques d'immobilisation, de clé d’articulations. 
      Takeda était également expert dans le maniement du sabre, du shuriken et de l'éventail en acier. Ces techniques ont eu une influence évidente sur le développement de l'Aïkido. 
      Le terme aïki est d'ailleurs inventé par Takeda pour désigner la capacité à contrôler l'esprit de son adversaire afin de neutraliser son agression
      En 1919, il apprend que son père est gravement malade. Il abandonne ses terres à Maître Takeda et part pour Tanabé. En route, il entend parler de Onisaboro Deguchi, un grand maître spirituel de la secte Shinto Omoto Kyo se trouvant à Ayabé, près de Tokyo. Ueshiba décide de lui rendre visite. Arrivé à Tanabé, il apprend que son père est mort depuis 4 jours. Très peiné, il passe de longs mois à méditer et à prier. Il décide de s’installer avec sa famille à Ayabé et entre dans la secte Omoto Kyo.
Il ouvre le dojo "Ueshiba Juku" pour les adeptes de la secte. Il y développe sa propre idée du Budo. Sa notoriété grandit, et en 1923, il appelle son art Aiki-Bujutsu. Pendant cet période, il aura souvent la visite de Maître Takeda.

 1924-1925 Expériences mystiques et naissance de l’Aikidô 
      En 1924, il décide de suivre Maître Degushi de la secte Shinto Omoto Kyo en Mongolie pour fonder une communauté utopiste, centre spirituel pour l’amour et la fraternité universelle, selon les principes de l’Omoto Kyo. Six mois plus tard, après d’innombrables difficultés, le gouvernement chinois les fait emprisonner. Ils ne furent pas fusillés grâce à l’intervention du gouvernement japonais.


  •  1926-1929 Arrivée à Tôkyô . Développement de son enseignement

      De retour au Japon, Maître Ueshiba reprend son entraînement, développe son art, connu sous le nom de "Ueshiba Aiki-jutsu". Sa réputation s’étend à travers tout le Japon. De grands Maîtres d’Art Martiaux viennent le voir pour le défier. Jigoro Kano, le fondateur du Judo, envoie ses meilleurs élèves étudier l’art martial qui deviendra "Aïkido" en 1942.

 1930-1940 Officialisation de l’Aikidô (Aiki-budô) et fondation de l’Aikikai (premier). 
      Il est invité à faire de nombreuses démonstrations dans tout le Japon, et entre autres, devant la famille impériale. Il donne des cours à l’académie de police militaire.

  •  1941-1948 Période de guerre et de recherche 

       Au début de la guerre au Japon, Maître Ueshiba part à Iwama près de Tokyo. Il y pratique l’agriculture, et ouvre un dojo, le Hombu Dojo, aujourd’hui sanctuaire de l’Aïkido.
       En 1948, les américains, qui ont interdit toutes pratiques martiales au Japon, autorisent la reprise de l’enseignement de l’Aikido pour son caractère de Paix et de recherche de vérité.

  •  1949-1968 Développement mondial 

      L’Aikikai Foundation est officiellement ouvert le 9 février, dirigé par Kisshomaru Ueshiba, son troisième fils. Le développement de l’Aikido à travers le monde commence alors. Maître Tohei, 10eme Dan et pratiquant de la première heure, est envoyé aux Etat-Unis pour enseigner l’Aikido. De nombreux Maîtres le suivront dans différents pays. Maître Ueshiba acquiert le titre de "O"Sensei et continue à perfectionner l’Aïkido.

  •  1969 Mort de O Sensei le 26 avril 

       En 1969, Maître Ueshiba tombe malade. Il meurt le 26 Avril. Deux mois plus tard, Hatsu, sa femme, meurt à son tour.
       Moriteru Ueshiba, son petit-fils, est l’actuel 3ème Doshu, ou Maître de la Voie. Il continue, avec l’aide des grands maîtres à travers le monde, à développer l’Aïkido, et à diffuser l’esprit de Maître Ueshiba dans son message de Paix.